1 - Les objectifs premiers

Limiter le         réchauffement de la planète

 

 

 En dépit de la croissance des sources d’énergie à faible teneur en carbone, les combustibles fossiles conservent une position dominante dans le mixe énergétique mondial, aidés par des subventions s’élevant à 523 milliards de dollars en 2011 — six fois plus que les subventions destinées aux énergies renouvelables —, en augmentation de près de 30 % par rapport à 2010. (…) C’est au Moyen‐Orient et en Afrique du Nord qu’elles restent les plus élevées, alors que l’élan en faveur de leur réforme semble avoir été perdu. Dans le Scénario « nouvelles politiques », les émissions de gaz à effet de serre correspondent à une hausse de 3,6 °C de la température mondiale moyenne à long terme. © OECD/IEA, 2012 World Energy Outlook 2012

Survivre

Le rapporteur de la commission industrie chimique

« Ce que je viens d’entendre me semble indigne, indigne de cette assemblée, indigne du grand industriel que vous êtes, indigne de vos équipes, indigne du débat qui est le nôtre, indigne des enjeux pour les humains »
. La députée italienne Maria Florentina, rapporteur de la commission sur l’industrie chimique, démarra ainsi son intervention, suite à celle du représentant de l’Union des Industries Chimiques Européennes (UICE).

Le calme de son ton contrastait avec la violence de ses propos. Chacun au sein de la commission connaissait sa réputation et sa détermination. Son engagement politique datait de l’assassinat de son mari. Il était juge. Juge, intègre et tenace. La maffia n’avait pas apprécié.
 À sa manière, elle avait repris le flambeau. Pour elle, une Europe politique forte était nécessaire pour lutter contre le crime organisé. Ce jour-là, elle défendait le projet de taxation des pollutions chimiques. (p.57)